Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Djurdjura Club de Boghni

Articles récents

Moh said oublaid

4 Avril 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

Moh Saïd Oubelaïd, de son vrai nom, Larbi Mohand saïd, Auteur-compositeur-interprète kabyle (Algérien), né le 19 février 1923 à Amalou, son village natal, commune de Bounouh, ou « Arch » des Aït Smaïl,Commune de boghni.

Exclu de l’école après une querelle avec un fils de Caïd, Mohand Saïd se consacre aux travaux des champs et devient berger à l’instar de tous les montagnards.

A l’âge de 15 ans, il rompe avec ce train de vie et chute à Alger où il travaillera comme garçon de café à El Harrach. C’est dans cette localité qu’il rencontra et fit la connaissance du célèbre chanteur Dahmane El Harrachi.

Au mois de juin de l’année 1946, il quitte sa famille et ses dix enfants, et embarque pour la France à bord de « Sidi Aissa », un bateau qui mit trois jours de traversée et c’est à Issy-Les Moulineaux (Département 92) où son frère aîné gérait un café, qu’il entra de plain-pied dans le monde de la chanson.

Là-bas en terre d’exil, il travaillait dur et s’occupait des activités politiques puisqu’il était militant du Parti du peuple algérien-Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (PPA-MTLD).

Alors qu'il vivait à Issy les Moulineaux, il tomba amoureux d'une Française avec qui il fonda une famille. De cette union sont nés 5 enfants : Amar (1954), Malika (1955), Ourdia (1956), Noura (1957) et Djamal (1959).

La chanson ne viendra qu’à partir de 1953 en enregistrant 5 disques à la maison PHILIPS dont « Barka-k tissit n crab (Arrêtes la consommation de l’alcool) » car pour lui, l’alcool empêche la prise de conscience révolutionnaire.

Ce fut à ce titre, le premier chanteur algérien à être édité dans la prestigieuse maison PHILIPS. Il enregistra ensuite chez Pathé-Marconi.

Après le déclenchement de la guerre de libération nationale, de retour au pays pour rejoindre le maquis, Krim Belkacem le rencontre pour lui dire : « Toi, tu ne dois pas être au maquis, tu es chanteur et tu peux te déplacer à ta guise en France ; le Révolution à besoin de toi là-bas pour sensibiliser par le verbe et aider avec l’argent ». En bon militant de la cause nationale, il repart une nouvelle fois à Paris où il a acheté un café qu’il transforme en un lieu de rencontre de tous les artistes et servait également de gîte pour les militants du FLN (Front de libération nationale). Il eut des démêlés aussi bien avec les militants du Mouvement national algérien (MNA) qu’avec la police française, qui l’arrêta en 1958, alors qu'il était avec son fils Amar(4 ans), en train de faire des achats au monoprix de Boulogne-Billancourt. Il passa deux ans dans les prisons de Boulogne-Billancourt (France), d’Annaba et de Constantine (Algérie).

Tous ses biens furent saisis par la police française et sa femme et ses enfants furent pris en charge par la Croix Rouge Française.

Il ne fut autorisé à revenir en France qu'à la fin des années 60.

A l’indépendance, il s’est consacré pleinement à l’art en produisant plusieurs chansons, dans lesquelles il chante la misère, les souffrances de ses compatriotes, la nostalgie et l’amour, parmi elles sa célèbre chanson : « abaḥri siweḍ-asen slam i warrac ak n tmurt-iw » en hommage à la kabylie pour les affres qu’elle a subie durant la guerre de libération.

Déçu, il quitta l’Algérie et séjourna en France jusqu’en 1980. Ses dernières années de vie dans son pays, il les passa dans des conditions difficiles. Un drame familial l'ayant obligé à quitter les siens, il se retrouva livré à lui-même, vivant dans des hôtels et en troubadour, sans aucune considération ou prise en charge par les autorités concernées, jusqu’au jour où on le trouvera … assassiné. Son corps a été découvert le 3 mars 2000 au lieu-dit sidi Koriche, à proximité de la ville côtière d’Azeffoun.

Selon les témoignages de nombreux citoyens, rapportés par des quotidiens nationaux, notamment Liberté du lundi 6 mars 2000, Moh Saïd Oubelaïd a été assassiné, avant que son corps soit retrouvé, « accidentellement », quatre jours plus tard, à moitié enseveli, au bord de la mer.

Exhumé, il sera inhumé, après une enquête et formalités nécessaires, le dimanche 5 mars, dans son village natal. Triste fin pour un homme qui s’est sacrifié pour l’art et pour sa patrie.

Lire la suite

Patrimoine oublié de Ghomrassen

3 Avril 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

Patrimoine oublié de Ghomrassen

Au Sud de la Tunisie, non loin de Tataouine et de Medenine, se trouve un endroit unique : Ghomrassen. Au fond de ses grottes, on trouve encore quelques peintures rupestres qui témoignent d'une présence humaine à l'époque Neolithique. Des restes de dynosaures y ont été trouvés, preuve que l'endroit fut depuis toujours peuplé. La cité fut un haut lieu de la civilisation romaine comme le montre de nombreux sites archéologiques tels que lime tripolitanus ou castrum de tlalate. Bien plus tard, elle inspirera les auteurs de la guerre des étoiles et sera le théatre de plusieurs scènes du film SF le plus connu au monde.

Ghomrassen c'est aujourd'hui des paysages sompteux dans un décors rocheux dont les contreforts se dessinent à perte de vue. On y vit de la culture de l'asperge, de la récolte des olives, de l'élevage. Une part importante de la population a du immigrer ailleurs (au nord, en France, en Allemagne, et aux États-Unis) et rapporte au pays des capitaux. Ce rapatriement de devises constitue une part non négligeable de l'économie locale. Ces richesses sont pour l'essentiel investies dans l'immobilier.

Ghomrassen c'est aussi de délicieux beignets (les yoyos pour voir la recette cliquez ici) , les patisseries tunisiennes, les gâteaux au miel de Béja, des saveurs venues d'orient.

Vous rêvez de louer une villa ou un appartement, le temps d'un séjour, dans ce lieu exceptionnel ? Sur les sites d'annonces, l'immobilier bat son plein avec des propositions de location à des prix particulièrement attractifs. L'accueil y est exceptionnel. Le sens de l'hospitalité à Ghomrassen est inné. On prend donc soin des visiteurs. Comme dans beaucoup d'endroits en Tunisie, le touriste y est le bienvenu. Les prestations sont généralement de très bon standing. Rien d'étonnant : les locations de vacances font partie de l'économie. Et les particuliers comme les professionnels utilisent essentiellement internet, une vitrine sur le monde, pour commercialiser leurs biens.

http://www.digiga.com/patrimoine-oublie-de-ghomrassen.html

Lire la suite

26ém Journée:DCB 1 OTR tizi rached 0

29 Mars 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

But de jirimy.l'olympique de tizi rached toujours en téte avec 58 points.suit dcboghni avec 57 points au compteur.

Lire la suite

Honneur Tizi-Ouzou : Boghni et Tizi-Rached détrônent Draâ Ben Khedda

6 Février 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com Publié dans #sport

Honneur Tizi-Ouzou
Boghni et Tizi-Rached détrônent Draâ Ben Khedda

La 19e journée de la division d’Honneur a connu un bouleversement en tête du classement  suite à la défaite de l’USM Draa Ben Khedda à Azazga devant les Unionistes  locaux (0-2). Un succès qui permet aux protégés du nouvel entraîneur Chabane Dahleb de se retaper le moral en prévision  du prochain match de coupe face à l’Etoile de Draâ El Mizan et, surtout, qui relance du tout au tout la course au titre puisque le DC Boghni et l’Olympique de Tizi-Rached n’ont pas raté l’aubaine pour prendre les commandes suite à leurs victoires aux dépens  respectivement  du CRB Mekla et du MS Aït Abdelmoumene. Les Montagnards, qui restaient sur une défaite ayant permis à Draâ Ben Khedda de s’installer en tête, se sont rebiffés en infligeant un carton (7-0) à Mekla alors que les Olympiens de Tizi-Rached ont fait le boulot face au MS Ait Abdelmoumene. L’autre bonne affaire a eu pour auteur l’OS Moulediouane, qui consolide sa  quatrième place avec seulement un point de retard sur son voisin  de l’USM Draâ Ben Khedda, suite à sa victoire devant l’OC Azazga. L’OSM apparait en tous les cas comme un vrai rival qu’il ne faudra pas écarter de la course au titre. Quant au derby de Draâ El Mizan, il est revenu à l’Espérance qui met ainsi fin à la belle série de l’Etoile.
La descente aux enfers de la JS Tadmait  
L’ASC Ouaguenoun qui restait sur une très inquiétante série de contre-performances  a encore raté  une bonne occasion de sortir un tant soit peu la tête de l’eau  en concédant  un nouveau revers  à domicile devant le LC Ifflissen qui enregistre  sa seconde victoire de suite hors de ses bases. Avec cette nouvelle défaite,  les gars d’Ath Ouaguenoun s’enlisent au classement  et s’approchent de la zone de turbulences, pas très loin de la JS Tadmait qui ferme la marche au classement et qui recevait son voisin de palier,  le KC Taguemount, dans le match de la peur. Les Tadmaitis ont laissé filer l’occasion de quitter la lanterne rouge en s’inclinant par la plus petite des marges et file droit vers le purgatoire.

-------------

Mohammed Cheballah (Entr. DC  Boghni):
«On fera tout pour ne pas relâcher la 1ère place»

Après une cuisante défaite concédée par son équipe lors de la rencontre cruciale face à l’USMDBK, le technicien du DCB a réussi à redresser la barre ce dernier week-end en atomisant la formation du CRB Mekla par 7-1 et reprendre la tête du championnat aussi vite qu'il l'avait cédée au profit de l'USMDBK.
 
Coach, après vous être incliné lourdement face à l’USMDBK et cédé la 1ère place, vous avez réussi un excellent coup ce week-end pour reprendre la main très vite. Un commentaire sur ces deux rencontres ?
Certes, on a perdu notre match face à l'USMDBK, mais un malheureux concours de circonstances nous a éloignés de l’objectif qu’on s’était tracé. On a joué à l’extérieur, cela ne nous a pas empêché de dominer durant la première période alors même que nous évoluions avec un joueur en moins puis deux buts encaissés coup sur coup. Nous sommes bien revenus avec le but de Meziane en seconde période, mais ce n’était plus possible de maintenir le pressing avec deux joueurs de terrain en moins. Pour l'autre match, on se devait bien évidemment de nous racheter, ce que nous avons fait et avec la manière. Ce match contre Mekla était à ne surtout pas perdre, et on a fini par reprendre la tête, et on fera tout pour ne plus la quitter inchallah.
Ça grognait pourtant dans le milieu des supporters du DCB, il y en a eu même qui n’ont pas hésité à accuser vos joueurs d’avoir levé le pied ?
Tout cela n’est qu’allégations sans fondement, ce n’est jamais arrivé et ça n’arrivera pas de sitôt. Je ne comprends pas comment on peut penser que mes joueurs ont levé le pied après tant d’efforts fournis. Je le redis, ce n’est pas facile d’évoluer avec un joueur en moins puis deux face à un autre prétendant au titre. On a bien remis le pied à l'étrier après ce léger passage à vide. Mais sachez-le, le championnat est long, il reste beaucoup de matchs à jouer, et ce que je peux vous dire c’est qu’il faut vite enterrer cette défaite. Nous, nous sommes passés à autre chose, on est focalisé sur l’essentiel, nous sommes déterminés plus que jamais. Nous prouverons très vite que ces soupçons n’ont pas lieu d’être pour ne pas dire absurdes.


Lire la suite

Honneur Tizi-Ouzou (18e journée) : USM Draa Ben Khedda 4-DC Boghni 1 ;: Les Ciel et Blanc renversent les Montagnards

27 Janvier 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

 

PUBLIE LE : 27-01-2014

Stade Kaci Ali de  Mirabeau.

Affluence : Nombreuse
Arbitres : Boukouissa, Amiar, Ouaza.
Avertissements : Haddad, Hamani (USMDBK).
Expulsions : Tafer (35’) Ihmi (78’) DCB
Buts : Oukal (43’ et 45’) Cheref (74’) Meghrici (80’) USMDBK
Meziane (66’) DCB
 
USMDBK : Djema, Haddad, Lougani, Oukal, Cheref (Sid Ali), Kebbous, Djebrouni, Meghrici, Belkaid (Bouzourene), Hamani, Hamdani (Tekli).
Entr. : R. Boukhlif
 
DCB : Aouadi, Tafer, Tebbani, Yahmi, Amrane, Ould El Hadj, Messaoudi, Meziane, Amhis (Saidi), Khelifa (Ferri).
Entr. : Chebbalah


Les gars de Rachid Boukhlif ont remporté le match qu’ils ne devaient absolument pas perdre, face au leader DCB, et prennent ainsi la première place du classement au bout d’un match épique et caractérisé par un engagement physique des deux parties, entaché malheureusement de quelques écarts, notamment après l’expulsion de deux joueurs de l’ex-leader. Les Ciel et Blanc ont eu un soutien de poids, ils ont évolué devant des tribunes archicombles et colorées, fait rarissime. C’est dans cette ambiance des grands jours qu’a commencé la rencontre. Il aura fallu attendre la 23e minute pour voir la première véritable alerte. Cela se passait dans la surface du DCB, signée Djebrouni dont le tir trouva un Aouadi imperturbable. De part et d’autre, les joueurs s’expliquaient dans des duels très physiques ayant parfois induit des gestes au-delà du permis si bien que l’arbitre était obligé d’intervenir, et c’est ainsi que Taffer s’est fait expulser la 35’ de jeu pour une agression caractérisée. Ses camarades devaient alors se débrouiller sans lui durant une heure de jeu et cela se fit sentir dès la 43’ lorsque Maghrici exécuta un corner impeccable que le défenseur Oukal s’empressa de transformer en but d’une tête magistrale (1-0). La troupe de Chebbalah s’est déconcentrée et ressentait les contrecoups de son infériorité numérique, ce dont profita Oukal, moins de deux minutes plus tard, sur une balle arrêtée (2-0). C’est sur ce doublé du défenseur des locaux que s’acheva la première mi-temps. Au retour des vestiaires, les visiteurs semblaient avoir décidé de reprendre leurs esprits et s’en allèrent soigner leur jeu. Malgré leur infériorité numérique, ils se sont créé des occasions nombreuses, et c’est tout naturellement que Meziane réduisit le score à la 66’ de jeu après avoir dérouté plusieurs défenseurs (2-1). Mais c’était un espoir de courte durée. Le centre avant, Cheref, mit fin à l’allant des visiteurs en fusillant Aouadi à bout portant à la 74’ de jeu (3-1). Et comme un malheur ne vient jamais seul, Yahmi se fit expulser moins de 4 minutes plus tard, laissant ses camarades encore plus clairsemés sur le terrain. La fatigue aidant, la mission des visiteurs s’était bien compliquée, tout devenait alors impossible. Dans l’euphorie générale, Maghrici viendra enfoncer le clou en lobant depuis les 40 mètres un Aouadi pas très inspiré sur le coup (4-1). La fin de la partie interviendra dans une ambiance de fête pour une équipe de Draa Ben Khedda qui venait de retourner totalement une situation qui semblait compromise au plus haut point il y a quelques journées à peine. Comme quoi, en football, il ne faut jamais jurer de rien.

-----------------

 C'est comme un nouveau championnat qui commence !
Comme ce fut le cas lors de la précédente journée, l’USM Draa Be Khedda a été le grand gagnant de la 18e journée de la division d’Honneur de Tizi-Ouzou. En effet, les Ciel et Blanc n’ont pas raté la venue du DC Boghni pour le destituer et lui chiper le fauteuil de leader à l’issue d’un match qui a tenu largement ses promesses. Les poulains de Rachid Boukhelif s’emparent ainsi des commandes et comptent désormais une longueur d’avance sur leur victime du jour, les Montagnards de Boghni, rejoints par les Olympiens de Tizi-Rached qui ont renoué avec la victoire devant l’US Djemaa Saharidj après deux faux pas à domicile, dont une défaite. Ce succès permettra assurément aux camarades de Lalliam de se relancer dans la course au titre et surtout d’aborder la suite du parcours le moral bien retapé. Toujours dans le haut du tableau, l’OS Moulediouane est revenu du stade Oukil-Ramdane de Tizi-Ouzou avec le point du nul devant la JS Boukhalfa. Une unité qui permet aux Oiseaux de Moulediouane de conserver leur quatrième place devant l’OC Azazga qui s’est imposé devant une JS Tadmait que seul un miracle pourrait sauver du purgatoire. De son côté, l’Etoile de Draa El Mizan a brillé de nouveau en enchaînant avec un large succès (5-0) devant l’ASC Ouaguenoun qui, ainsi, a encaissé dix buts en l’espace de deux journées

Lire la suite

18ém journée,L'USMDBK 4 DCBoghni 1

25 Janvier 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

Cet aprés midi les camarades de samir amhis ont mordu la poussiere au stade de mirabeau,et sur un score sans appel de 4 but à 1.said hamrani doit revoir sa copie avant que ca ne soit trop tard.cet entraineur cumul 3 defaites en quetre match.devant l'etoile de DEM,L'otr,et L'ocazzazga.

Lire la suite

Honneur Tizi-Ouzou (16e journée) : Sale journée pour le leader et son dauphin

14 Janvier 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

La première journée de la phase retour du championnat de la division d’Honneur a été marquée par les défaites du leader, le DC Boghni, la deuxième de suite, et celle de son dauphin, l’Olympique de Tizi-Rached. Les Montagnards, qui espéraient effacer leur dernier revers subi face aux Etoilés de Draâ El Mizan, se sont inclinés sur le score de 2-1 au stade de Tirsatine face à l’OC Azazga, alors que les Olympiens, eux, ont été corrigés dans leur antre par l’OS Moulediouane qui s’est imposé lors d’une partie époustouflante et d’un niveau qui a surpris plus d’un. C’est dire donc si ce fut une sale journée qu’ont vécue et le leader et surtout son dauphin qui jouait chez lui, ratant ainsi une grosse occasion de s’emparer des commandes en tête du classement. En tous les cas, ce sont deux ratages qui font le bonheur de l’USM Draâ Ben Khedda qui revient à un point seulement du deuxième et désormais deux longueurs de retard sur le leader Boghni, suite à sa large victoire (4-2) devant le CRB Mekla. Une nouvelle donne qui relance totalement la course au titre. Attention, l’Etoile revient en force ! Toujours dans le haut du tableau, l’autre bonne opération de cette première journée de la phase retour est mettre à l’actif de l’Etoile de Draâ El Mizan qui confirme son retour en force après un laborieux début de championnat. Les Etoilés, qui restaient sur une victoire face au leader Boghni, se sont offert cette fois un autre gros morceau, l’US Azazga en l’occurrence. Les jeunes du président Rachid Kara, qui ont réussi à remonter à la 5e place du classement, sont de toute évidence bien lancés désormais pour brouiller bien des cartes, voire même se mêler à la course au titre, qui sait ? Pour sa part, l’autre formation de Draâ El Mizan, l’Espérance, qui se déplaçait du côté de Tizi-Ouzou, est rentrée à la maison avec le point du nul à l’issue du match qui l’opposait à la JS Boukhalfa, une équipe qui a beaucoup perdu de sa verve et qui ne fait plus peur à personne cette saison. Dans le bas du tableau, la palme du jour revient au LC Ifflissen qui est allé assommer le KC Taguemount Azouz au stade du 1er -Novembre (0-1). Une victoire qui permet aux Littoraux de s’éloigner un tant soit peu de la zone de turbulences, contrairement à leur victime du jour qui retombe dans ses travers, une semaine après avoir engrangé sa première victoire de la saison. L’autre fait saillant du jour s’est produit à Freha où l’US Djemaâ Saharidj recevait son compagnon de loge, la JS Tadmait. L’USDS a réussi à renouer avec le succès après une très longue disette. Une victoire acquise devant un autre mal classé et qui permet aux banlieusards de Mekla de quitter la zone des reléguables, contrairement à leur victime du jour qui reste scotchée à la 14e place, juste devant le KC Taguemount Azouz et le MS Aït Abdelmoumenne, la lanterne rouge, qui compte un match en moins à disputer face à l’ASC Ouaguenoun.

Lire la suite

Honneur Tizi-Ouzou (15e Journée) : L’Etoile relance la course au titre

1 Janvier 2014 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com Publié dans #sport

Le leader, le  DC Boghni, qui espérait  boucler la phase aller en apothéose  est finalement  tombé à Draâ EL Mizan devant l’Etoile. Les Montagnards se sont inclinés par la plus petite des marges devant des Sudistes il est vrai en net regain de forme depuis plusieurs journées. Une défaite qui fait les affaires du dauphin, l’Olympique de Tizi-Rached, qui réduit l’écart à sa plus simple expression et ce à la faveur de sa large victoire (4-0) aux dépens de l’autre formation de Draâ El Mizan, l’Espérance. Une issue qui relance de plus belle la course au titre avec une manche retour qui s’annonce des plus palpitantes. Toujours dans le haut du tableau,  l’USM Draâ Ben Khedda est allée s’imposer (4-1) chez le MS Aït Abdelmoumene qui, lui, se voit du coup  relégué à la dernière  place du classement. Pour les gars de l’ex-Mirabeau, en revanche, c’est une victoire qui leur permet de s’accrocher à la troisième place  avec cinq longueurs de retard sur le leader et quatre sur les Olympiens de Tizi-Rached. Quant au choc qui a opposé à Draâ Ben Khedda les deux occupants de la place au pied du podium, à savoir l’OS Mouldiouane et l’US Azazga, le dernier mot est revenu aux premiers nommés à l’issue d’un match  intense. Pour sa part, l’OC Azazga a laissé  filer une bonne occasion en se faisant accrocher sur son terrain (0-0) par le LC Ifflissen et perd un peu espoir de se mêler à la course au titre.
Lire la suite

Honneur Tizi-Ouzou (14e journée) : Le DC Boghni champion d’automne

26 Décembre 2013 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com Publié dans #sport

Le leader, le DC Boghni, s’est assuré samedi dernier le titre  de champion d’automne en conservant ses quatre points d’avance sur son poursuivant immédiat, et ce, à une journée de la fin de la phase aller. Les Montagnards se sont imposés (2-1) devant leur voisin du MS Aït Abdelmoumene dans une rencontre qui s’est avérée plus difficile que prévu. Un succès qui permet au leader de passer l’hiver au chaud et d’entrevoir la manche retour avec une assurance dont il a fait preuve tout au long de la phase aller. Toujours dans le haut du tableau, le dauphin, l’Olympique de Tizi-Rached,  a laissé filer lui également l’occasion d’engranger les trois points, de surcroit  hors de ses bases, face à la JS Tadmait. Les Olympiens, qui étaient menés au score, ont réussi  à égaliser avant d’inscrire le second but victorieux qui leur permet de rester collés au basques du leader. L’USM Draâ Ben Khedda, qui a été reléguée à la troisième place lors de la précédente journée, s’est retapée le mental en infligeant à son invité du jour, le KC Taguemount Azouz, un score de 4-0. Un résultat  qui permet aux gars de l’ex-Mirabeau de garder le contact avec le duo de tête contrairement à sa victime du jour qui ferme la marche au classement et qui aura à priori du mal à sauver sa peau des affres de la relégation. L’autre fait saillant de la journée, c’est la victoire de l’OS Mouldiouane à Draâ El Mizan  devant l’Espérance locale pourtant extrêmement difficile à se laisser contrer sur ses terres. Un succès qui confirme le retour en force des Oiseaux de Mouldiouane qui, ainsi, conservent leur quatrième position en compagnie de l’US Azazga qui s’est imposée, elle aussi, face à un autre mal loti, en l’occurrence l’US Djemaâ Saharidj. L’OC Azazga, qui restait sur un nul à domicile, s’est racheté en allant récolter les trois points chez le CRB Mekla au stade de Tizi-Rached. L’autre bonne opération de cette 14e journée qui s’est soldée donc sur un statu quo,  notamment dans le haut du tableau, est à l’actif de l’Etoile de Draâ El Mizan qui s’en est allée damer le pion au LC Ifflissen au stade de Tigzirt. Une défaite qui complique un peu plus la situation des Littoraux, englués dans la zone de turbulences.

Lire la suite

Honneur Tizi-Ouzou 13ème Journée Le DC Boghni crache le feu

16 Décembre 2013 , Rédigé par dcboghni.over-blog.com

Les Montagnards de Boghni sont plus que jamais décidés, cette saison, à finir champions. Le Djurdjura Club Boghni terrasse tout sur son passage et cela s’est confirmé, ce week-end, face à l’US Djemaâ Saharidj, chez qui il s’est imposé (2-0), pour le compte de la 13e journée. Une victoire qui permet aux Montagnards de rester leaders. Et ce, même si l’Olympique Tizi Rached s’est imposé largement (4 à 0) devant l’ASC Ouaguenoun, gardant le contact avec le DCB. L’autre prétendant au titre, l’USM Draâ Ben Khedda, commence à perdre du terrain et n’a pu faire mieux qu’un match nul, en déplacement, face à l’OC Azazga (2 à 2). L’OS Mouldiouène a frappé fort, ce week-end, en battant la JS Tadmait (4 à 0) qui se bat pour le maintien en division d’honneur. Le choc qui a mis aux prises la JS Boukhalfa et l’US Azazga au stade Oukil Ramdane est revenu aux visiteurs, qui sont repartis avec les points de la victoire en s’imposant 2 à 1. L’Etoile Draâ El Mizan enchaîne les victoires et cette fois c’est le KC Taguemount Azzouz qui a laissé des plumes en s’inclinant sur le score net de 2 à 0. L’Espérance Draâ El Mizan a atomisé, quant à elle, le CRB Mekla 5 à 2. Enfin, le match des mal-classés, entre le Multi Sport Ait Abdelmoumène et le LC Iflissen, s’est achevé sur un score vierge. 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>